Neurosémantique (NS)

De la PNL à la Neuro Sémantique


Dans les années 70, la PNL voit le jour. Elle permet d'intervenir sur la représentation subjective que nous nous faisons de la réalité.

Au début des années 90, Michael Hall (enseignant PNL, docteur en psychologie et écrivain prolixe) met en évidence les méta states (méta états ou méta cadres) c'est-à-dire les structures supérieures de notre pensée, qui créent les représentations subjectives développées par la PNL.

Ces Meta States décrits par Korzybski sont à la base de cette nouvelle approche qui élargit la vision PNL.


Accedez aux possibilites INCONNUES de votre cerveau

La Neuro Sémantique va encore plus loin : elle nous permet une vision systémique des interactions entre les différents niveaux psychologiques. En clair, elle nous fait découvrir nos fonctionnements et nous donne des outils pour optimiser les capacités de notre cerveau au maximum.

A QUI S’ADRESSE la Neuro Sémantique ?

La Neuro Sémantique s'adresse à toute personne motivée par la découverte de ses propres ressources et le développement de son potentiel, que ce soit dans une finalité professionnelle ou personnelle. La Neuro Sémantique est utilisée :
En entreprise dans la relation de management et de coaching, par les professionnels de la santé et de la relation d'aide médical ou para médical, dans l'apprentissage par les enseignants et les apprenants.

Historique de la Neuro sémantique

Un peu d’histoire

La Neuro Sémantique et les Méta Cadres proviennent des recherches d'Alfred Korzybski décrites dans l'ouvrage de référence Science and Sanity en 1933.

Dans cet ouvrage Alfred Korzybski décrit les niveaux d'abstraction et la notion de multiordinalité pour lesquels jusqu'à présent aucun modèle ni applicatif n'avaient été créés. Les Méta Cadres proviennent également du travail de Gregory Bateson et plus spécifiquement de son ouvrage : Vers une écologie de l'esprit. C'est là qu'il a identifié les méta-connexions ; de l’utilisation des types logiques et cybernétiques de Russel-Witehead, il a mis en évidence la structure de la pensée de la communication et de l'apprentissage. La PNL ne présentait pas un cadre suffisament large pour englober ces nouvelles compréhensions et la dimension systémique de ces concepts.

Michael Hall a donc développé de nouveaux cadres conceptuels contenant de nouveaux modèles et qui constituent un ensemble cohérent et contenant à lui seul la PNL en son entier.

Source : Institut français de Neuro Sémantique